Nous contacter Rechercher
Visitez le site de la ville de BeauvaisBienvenue sur le site de la ville de Beauvais

Site officiel de l'agglo du Beauvaisis

Newsletter    
Newsletter de l'Agglo du Beauvaisis

Partage Institut Polytechnique LaSalle Beauvais "Notre histoire a de l'avenir"


École normale d’agriculture de Beauvais, puis Institut Supérieur Agricole de Beauvais (ISAB) et, aujourd’hui, LaSalle Beauvais, l'Institut a été créé en 1854, avec une première rentrée d’étudiants en 1855, dans des locaux situés rue Nully-d’Hécourt.

LaSalle Beauvais est désormais installé au coeur d’un campus de 20 Ha, à proximité de la ville, route de Crèvecoeur. Au-delà de l’enseignement agricole historique, LaSalle Beauvais forme aujourd’hui plus largement aux sciences de la terre, du vivant et de l’environnement, délivrant trois diplômes d’ingénieurs : Agriculture, Alimentation & Santé, et Géologie & Environnement. Pour cette rentrée, l’école compte près de 1 900 élèves et 250 salariés.

Institut LaSalle Beauvais

La ferme, patrimoine de l’école, patrimoine de Beauvais

Peu d’écoles en France peuvent se prévaloir d’avoir une ferme expérimentale. Dès l’origine de l’école, les frères enseignants ont voulu que leurs étudiants puissent passer de la théorie à l’application en louant une ferme. Le premier domaine, en bordure de la ville, était situé à l’emplacement de l’ancienne abbaye de Saint-Lucien.
En 1868, les frères recherchent une plus grande ferme. La ferme du bois, située sur le campus actuel, est louée avant d’être achetée en 1950, grâce aux anciens de l’école.

De l’agronomie à la pédagogie : la ferme, un lieu d’innovation

Haras, centre de sélection porcine, centre technique de l’endive, première station agronomique de l’Oise, atelier automatique de traite… la ferme de l’école a toujours été un lieu de recherche.
Au milieu des années 60, les travaux pratiques ont évolué. Les travaux d’exploitation et d’expérimentation ont été transférés à proximité, dans de nouveaux bâtiments plus adaptés, laissant la ferme d’origine vide de toute activité.
Un grand projet de rénovation a été établi afin de restaurer la mémoire patrimoniale et pédagogique des lieux. Depuis peu, la ferme du bois offre des salles de cours et des espaces de recherche pour les élèves et les équipes pédagogiques.
Une plateforme de recherche hydrogéologique a été inaugurée en avril dernier. Tout est désormais prêt pour écrire une nouvelle page sur ces lieux chargés d’histoire…


LaSalle Beauvais fête cette année ses 160 ans

Vous avez entendu parlez de l’école mais peut-être n’avez-vous jamais eu l’occasion de la visiter ? (Re)Découvrez cette école d’ingénieurs à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, dimanche 20 septembre à partir de 10h.


Trois questions à…Caroline Cayeux

En quoi LaSalle Beauvais contribue à la fierté d’être beauvaisien ?
L'Institut est implanté ici depuis très longtemps. Il fait partie du paysage éducatif de Beauvais, de son identité même. Il rayonne bien au-delà du Beauvaisis et contribue à sa notoriété. Il participe à son dynamisme en matière d'agriculture et d'activités para-agricoles. C'est aussi grâce à lui que le pôle de compétitivité IAR (Industries Agro-Ressources) a pu être constitué en Picardie.

Quel est l’impact de la présence de l’école sur la ville, le territoire ?
Une "grande" ville est une ville qui accueille des étudiants. Ils apportent une énergie et une vitalité essentielles et impulsent une dynamique qui favorise les synergies dans de nombreux domaines (économique bien sûr, mais aussi sportif, culturel, etc.). Engagé dans la recherche et développement, LaSalle Beauvais joue un rôle moteur dans l'implantation de jeunes entreprises très prometteuses, de laboratoires de recherche… L'impact est donc très positif : l'Institut est résolument tourné vers l'avenir et nous montre la voie à suivre.

Un voeu à formuler pour les 160 ans de LaSalle Beauvais ?
Que les 160 prochaines années soient aussi belles que celles qui viennent de s'écouler et qu'elles apportent autant de choses positives à Beauvais et au Beauvaisis.




Partager cet article
Retour à la page précédente   Haut de page