Nous contacter Rechercher
Visitez le site de la ville de BeauvaisBienvenue sur le site de la ville de Beauvais

Site officiel de l'agglo du Beauvaisis

Newsletter    
Newsletter de l'Agglo du Beauvaisis

Partage Installation officielle du Pôle Métropolitain de l’Oise


Composé des Agglomérations du Beauvaisis (CAB), de la Région de Compiègne et de la Basse Automne (ARC) et de Creil Sud Oise (ACSO), le Pôle Métropolitain de l’Oise (PMO) a été officiellement installé le mercredi 14 février 2018 à Beauvais (au siège de la CAB, 48 rue Desgroux qui est également le siège du PMO).

Cette nouvelle structure, qui a vocation à porter des projets majeurs s’inscrivant dans les priorités régionales, porte également l’ambition d’être un territoire d’innovation et d’industrie.

Lors de cette réunion d’installation, les membres du comité syndical du PMO (composé de 3 délégués titulaires et 3 délégués suppléants par agglomération membre fondateur) ont élu à la présidence Jean-Claude Villemain, Président de l’ACSO. Caroline Cayeux, Présidente de la CAB, a été élue 1ère vice-présidente et Philippe Marini, Président de l’ARC, 2ème vice-président. À noter : Un représentant de chacune des agglomérations fondatrices assurera à tour de rôle cette présidence.

Les domaines d’intervention suivant ont été retenus pour dynamiser l’économie locale :

- Accompagner les mutations industrielles ;
- Offrir un environnement favorable aux entreprises et à leurs salariés ;
- Soutenir l’innovation et le développement de nouvelles filières ;
- Valoriser ensemble l’image de territoire d’innovation et d’industrie.

Aménager le territoire à travers la création de ce syndicat ne consiste pas à créer des oppositions mais à assurer une équité et une harmonie entre les grands centres urbains et les espaces ruraux, en lien avec les nouvelles priorités régionales que sont la création d’emplois et la compétitivité économique.

Ces projets financés à travers des crédits spécifiques régionaux impulseront une dynamique nouvelle, notamment en matière économique.

Parmi ces projets figurent notamment :

- Le Pôle innovation agricole (Beauvaisis) :

Le Beauvaisis, de par la présence d’acteurs phares dans le domaine des technologies agricoles, se positionne comme l’animateur d’un écosystème Beauvaisin, métropolitain mais aussi régional, notamment sur le numérique agricole avec Isagri, sur les agritech et le machinisme agricole (AGCO, Gima …), sur l’enseignement supérieur (UniLaSalle Beauvais, Université de Technologie de Compiègne/UTC, chaire d’agromachinisme) et sur les plateformes d’innovation (Pimatech, IndustriLab …).

Dans une région fortement agricole et dotée de compétences tant sur l’agronomie que sur la chimie verte/bioéconomie, le pôle Beauvaisien se place sur cette chaîne de valeurs de l’agriculture pour faire émerger les technologies d’une agriculture répondant aux enjeux du XXIème siècle mais aussi accompagner les agricultures dans les défis sociétaux et la gestion de leur exploitation.

- La chimie verte (Compiègnois) :

Le territoire du PMO est doté d’un écosystème unique pour le développement de la chimie verte :
- Capacités d’innovation académiques et industrielles (UniLaSalle, UTC, Centre de R&D Bostik, Oléon …),
- Centres techniques et plateformes technologiques (Biogis Center de la SAS PIVERT),
- Capacités de production agricole ;
- Industrie chimique de plus de 200 entreprises structurée représentant 15 000 emplois.

La diversité des acteurs permet d’intervenir à la fois sur la R&D, les procédés de production, les produits, les métiers et les formations. Le territoire se caractérise par une forte tradition à la fois industrielle et agricole. La plupart de ces acteurs travaillent déjà en mode collaboratif, UTC et UniLaSalle par exemple.

Les enjeux :
- Développer des filières d’excellence : innovation agricole, chimie du végétal et applications industrielles avec le développement de pôles et plateformes d’innovation ;
- Travailler sur les métiers en tension ;
- Soutenir l’innovation, et notamment la création d’entreprises.
- Le projet Intelligence Campus (Creillois) :

La BA 110 de Creil continue d’accueillir des services de la Direction du Renseignement Militaire (DRM). Compte tenu du contexte national et international actuel mais également de l’évolution des technologies, des nouvelles formes de communication et des masses d’information que cela représente, les services de renseignement doivent s’adapter.

De nouvelles divisions du renseignement se créent en adéquation avec ces évolutions, et le souhait est également de s’apppuyer sur l’intelligence collective qui implique un double mouvement d’ouverture : entre agences de la communauté du renseignement et en direction de la société civile (universités, instituts de recherche, entreprises).

C’est de là qu’est né le projet Intelligence Campus qui vise à développer les activités du renseignement militaire en synergie avec un pôle de formation de recherche et de technologies à vocation duale (militaire et civile). Ce projet verra le jour sur la BA 110 de Creil qui va faire l’objet d’une reconfiguration de ses espaces. Le site regroupera en effet à terme des unités actuellement disséminées en France, des étudiants, des chercheurs, des stagiaires de divers organismes, des délégations étrangères, voire du grand public.

La Politique Régionale d’Aménagement et d’Equilibre des Territoires (PRADET) des Hauts-de-France :

La fusion des régions Picardie et Nord/Pas-de-Calais au profit des Hauts-de-France et l’application des lois MAPTAM (Modernisation de l’Action Publique Territoriale et d’Affirmation des Métropoles) et NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) ont modifié profondément la relation des EPCI à l’exécutif régional.

Dans ce nouveau contexte, la Région Hauts-de-France a validé le 8 juillet 2016 sa Politique Régionale d’Aménagement et d’Equilibre des Territoires (PRADET) 2016-2021 qui présente un dispositif régional opérationnel fondé sur une nouvelle culture de partenariat territorial, au service des projets des territoires.

Les dynamiques métropolitaines sont mises en exergue. La Région leur consacre un véritable fonds d’appui d’investissements, destiné notamment aux pôles métropolitains. C’est dans cette dynamique régionale que les agglomérations de Beauvais, de Compiègne et de Creil ont souhaité créer un pôle métropolitain.

À l’heure où la compétence économique est centrale, il est apparu important à Caroline Cayeux, Philippe Marini et Jean-Claude Villemain de bâtir ensemble un équilibre indispensable entre les agglomérations pour mobiliser les financements nécessaires au développement des territoires.

À travers les dossiers économiques, ce sont tous les territoires qui en seront bénéficiaires. La création d’emplois qui ne manquera pas de voir le jour n’est pas uniquement réservée aux habitants des agglomérations de Beauvais, Compiègne et Creil ; la dynamique créée par le regroupement de ces trois agglomérations va générer des recettes supplémentaires qui abonderont les budgets, certes des agglomérations, mais également du département, à travers notamment les taxes foncières et d’entreprises. Le Pôle Métropolitain de l’Oise est un pôle pour tous les habitants de l’Oise, sans aucune distinction de territoire et va bien au-delà des quelque 260 000 habitants et des 86 communes qui composent les 3 agglomérations fondatrices.

Développer, innover, inventer, identifier et défendre les territoires économiques et industriels de demain, tels sont les objectifs majeurs qui guident les décisions qui seront prises par le Pôle Métropolitain de l’Oise.

Le Pôle Métropolitain de l’Oise n’a pas de budget propre, pas de personnel. Les élus ne sont pas rémunérés dans le cadre de cette structure. Il fonctionne uniquement grâce à la mutualisation des équipes existantes dans chacune des 3 agglomérations.



Partager cet article
Retour à la page précédente   Haut de page