Nous contacter Rechercher
Visitez le site de la ville de BeauvaisBienvenue sur le site de la ville de Beauvais

Site officiel de l'agglo du Beauvaisis

Newsletter    
Newsletter de l'Agglo du Beauvaisis

Partage Les assistantes maternelles assistées


Le Relais des Assistantes Maternelles (RAM), piloté par la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis, offre un espace d’échange, d’animation, d’information aux 535 assistantes maternelles indépendantes recensées dans le Beauvaisis (282 à Beauvais et 253 dans les communes de l’agglomération).

Pour la Chandeleur, les assistantes maternelles du Beauvaisis étaient invitées à partager un moment gourmand et convivial. Ce genre de rencontres leur permet de décloisonner leur activité, de retrouver ou faire connaissance avec des consoeurs, de partager leurs expériences et de développer un réseau de savoir-faire performant.

Dans ce même objectif, le RAM programme des animations collectives, dans les communes du Beauvaisis et chaque quartier de Beauvais, auxquelles les assistantes maternelles sont conviées une fois par mois avec les enfants dont elles ont la garde. Ces matinées permettent aux petits d’évoluer avec d’autres enfants, en participant à des activités encadrées, et aux assistantes maternelles d’échanger entre elles.

En complément de ces rencontres, le RAM organise des réunions d’information et de discussion, le soir en dehors des heures habituelles de travail des assistantes maternelles. En fin d’année 2014, par exemple, une psychologue est intervenue pour approfondir leurs connaissances et perfectionner leurs pratiques, tout en leur ouvrant un espace de parole sur l’exercice de ce métier exigeant et passionnant.

Les enfants s’ouvrent à la musique

En 2015, le RAM mène un projet d’éveil musical. Des groupes de 5 à 6 assistantes maternelles et de 12 à 15 enfants maximum se réuniront deux fois par mois autour de la découverte des sons et des instruments.

Des moments collectifs pour sensibiliser les assistantes maternelles à la richesse du monde sonore et musical pour les jeunes enfants.



Partager cet article
Retour à la page précédente   Haut de page