Nous contacter Rechercher
Visitez le site de la ville de BeauvaisBienvenue sur le site de la ville de Beauvais

Site officiel de l'agglo du Beauvaisis

Newsletter    
Newsletter de l'Agglo du Beauvaisis

Partage Le réaménagement de la carrière de Warluis salué par l'Agence française pour la biodiversité


La carrière de Warluis, exploitée par la société Chouvet, est la première en France à être citée en exemple par l’Agence française de biodiversité pour le travail qui a été mené afin de réaffecter une partie du site en zones humides.

Le plan d’eau du Canada était déjà un projet exemplaire de reconversion de carrière, devenue aujourd’hui un lieu de détente et de loisirs incontournable. La société Chouvet a récidivé avec la carrière de Warluis, au lieu-dit « le marais de Merlemont », qu’elle exploite depuis 2000. Les réaménagements écologiques réalisés au fil des années ont permis aux Carrières Chouvet de restituer près de 2 hectares de zones humides. Pour relever ce défi, l’entreprise s’est engagée, dans une démarche volontaire, au-delà de la simple remise en état du site prévue dans l’arrêté préfectoral.

En coordination avec leur activité d’extraction de matériaux alluvionaires (sables, gravillons), les carrières Chouvet ont reconstitué :

• un îlot (de 0,5 ha),
• un plan d’eau,
• une mare (de 500 m2),
• un chenal et boisement associé (sur 0,5 ha),
• des zones de hauts fonds (sur environ 3 000 m2),
• des bancs et micro-îlots (sur 0,5 ha).

L’entreprise est allée chercher des cabinets d’experts et s’est adjointe le concours d’UniLaSalle Beauvais pour réaliser ces aménagements et mesurer régulièrement l’évolution de la biodiversité du site.

On y trouve des espèces remarquables du point de vue floristique (comme le potamot noueux ou le potamogeton nodosus) et faunistique (76 espèces d’oiseaux, 21 espèces de libellules…). Et les inventaires démontrent que la biodiversité
continue de s’enrichir dans cet ancien marais dont une étude, datant de 1997, révélait pourtant que la vie y était alors en régression avant l’exploitation de la carrière.

Le réaménagement du site, reconnu officiellement « zone humide », est aujourd’hui cité en exemple par l’Agence française pour la biodiversité (AFB) qui a référencé ce retour expérience via le Centre de ressources du génie écologique.

Plus d’infos sur carrieres-chouvet.fr



Partager cet article
Retour à la page précédente   Haut de page